Médecine Générale et de Famille
Bienvenue à MedGen

Le forum des médecins généralistes
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Sondage

De nos jour, et d'une façon générale, un médecin gagne-t-il convenablement sa vie?

14% 14% [ 6 ]
64% 64% [ 27 ]
21% 21% [ 9 ]

Total des votes : 42

Partenaires 1

ESCULAPE

FORUMACTIF

Visiteurs de MedGen
Today

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Échelle de dépression de Montgomery et Asberg (MADRS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Échelle de dépression de Montgomery et Asberg (MADRS)

Message par Dr Habib le Mar 3 Aoû - 13:11

I / TRISTESSE ET APPARENTÉ
Correspond au découragement, à la dépression et au désespoir (plus qu’un simple cafard passager) reflétés par la parole, la mimique et la posture du sujet.
Coter selon la profondeur et l’incapacité de se dérider.
(0) Pas de tristesse
(2) Semble découragé mais peut se dérider sans difficulté
(4) Semble triste et malheureux la plupart du temps
(6) Semble malheureux tout le temps. Extrêmement découragé


II / TRISTESSE EXPRIMÉE
Correspond à l’expression d’une humeur dépressive, que celle-ci soit apparente ou non. Inclut le cafard, le découragement ou le sentiment de détresse sans espoir.
Coter selon l’intensité, la durée.
(0) Tristesse occasionnelle en rapport avec les circonstances
(2) Triste ou cafardeux mais se déride sans difficulté
(4) Sentiment envahissant de tristesse ou de dépression. L’humeur est encore influencée par les circonstances extérieures
(6) Tristesse, désespoir ou découragement permanent ou sans fluctuation


III / TENSION INTÉRIEURE
Correspond au sentiment de malaise mal défini, d’irritabilité, d’agitation intérieure, de tension nerveuse allant jusqu’à la panique, l’effroi ou l’angoisse.
Coter selon l’intensité, la fréquence, la durée, le degré de réassurance nécessaire.
(0) Calme. Tension intérieure seulement passagère
(2) Sentiments occasionnels d’irritabilité et de malaise mal défini
(4) Sentiments continuels de tension intérieure ou panique intermittente que le malade ne peut maîtriser qu’avec difficulté
(6) Effroi ou angoisse sans relâche. Panique envahissante


IV / RÉDUCTION DE SOMMEIL
Correspond à une réduction de la durée ou de la profondeur du sommeil par comparaison avec le sommeil du patient lorsqu’il n’était pas malade.
(0) Dort comme d’habitude
(2) Légère difficulté à s’endormir ou sommeil légèrement réduit, léger ou agité
(4) Sommeil réduit ou interrompu au moins deux heures
(6) Moins de deux ou trois heures de sommeil


V / RÉDUCTION DE L’APPÉTIT
Correspond au sentiment d’une perte de l’appétit comparé à l’appétit habituel.
Coter l’absence de désir de nourriture ou le besoin de se forcer pour manger.
(0) Appétit normal ou augmenté
(2) Appétit légèrement réduit
(4) Pas d’appétit. Nourriture sans goût
(6) Ne mange que si on le persuade


VI / DIFFICULTÉ DE CONCENTRATION
Correspond aux difficultés à rassembler ses pensées allant jusqu’à l’incapacité à se concentrer.
Coter l’intensité, la fréquence et le degré d’incapacité.
(0) Pas de difficulté de concentration
(2) Difficultés occasionnelles à rassembler ses pensées
(4) Difficultés à se concentrer et à maintenir son attention ce qui réduit la capacité à lire ou à soutenir une conversation
(6) Incapable de lire ou de converser sans grande difficulté - - - - - - - - - - - - - - - 6


VII / LASSITUDE
Correspond à une difficulté à se mettre en train ou une lenteur à commenter et à accomplir les activités quotidiennes.
(0) Guère de difficulté à se mettre en route. Pas de lenteur
(2) Difficultés à commencer les activités
(4) Difficultés à commencer des activités routinières qui sont poursuivies avec effort
(6) Grande lassitude. Incapable de faire quoi que ce soit sans aide


VIII / DIFFICULTÉ DE CONCENTRATION
Correspond à l’expérience subjective d’une réduction d’intérêt pour le monde environnant ou les activités qui donnent normalement du plaisir. La capacité à réagir avec une émotion appropriée aux circonstances ou aux gens est réduite.
(0) Intérêt normal pour le monde environnant et pour les gens
(2) Capacité réduite à prendre plaisir à ses intérêts habituels
(4) Perte d’intérêt pour le monde environnant. Perte de sentiment pour les amis et les connaissances
(6) Sentiment d’être paralysé émotionnellement. Incapacité à ressentir de la colère ou du plaisir et impossibilité complète ou même douloureuse de ressentir quelque chose pour les proches parents et amis


IX / PENSÉES PESSIMISTES
Correspond aux idées de culpabilité, d’infériorité, d’auto-accusation, de péché, de remords et de ruine.
(0) Pas de pensées pessimistes
(2) Idées intermittentes d’échec, d’autoaccusation ou d’auto-dépréciation
(4) Auto-accusations persistantes ou idées de culpabilité ou péché précises mais encore rationnelles. Pessimisme croissant à propos du futur
(6) Idées délirantes de ruine, de remords ou péché inexpiable. Auto-accusations absurdes et inébranlables


X / IDÉES SUICIDAIRES
Correspond au sentiment que la vie ne vaut pas d’être vécue, qu’une mort naturelle serait la bienvenue, idées de suicide et préparatifs de suicide.
Les tentatives de suicide ne doivent pas, en elles-mêmes, influencer la cotation.
(0) Jouit de la vie ou la prend comme elle vient
(2) Fatigue de la vie, idées de suicide seulement passagères
(4) Il vaudrait mieux être mort. Les idées de suicide sont courantes et le suicide est considéré comme une solution possible mais sans projet ou intention précise
(6) Projets explicites de suicide si l’occasion se présente. Préparation de suicide

avatar
Dr Habib
Admin
Admin

Messages : 206
Date d'inscription : 05/07/2010
Masculin Age : 49
Localisation : Tunisie
Emploi/loisirs : Médecin libre pratique

Voir le profil de l'utilisateur http://medgen.healthgoo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum